Pontcharra, le MAG n°2

LeMag02-oct15impv2w

Expression de la majorité municipale

« La rentrée a été marquée par l’inéluctable fermeture de la Maison de Retraite. Vos élus ont activement œuvré à faciliter le relogement dans les meilleures conditions, avec le plus grand respect des résidents et de leur famille.

Notre équipe soutient aussi son Maire dans ses décisions difficiles, mais justes pour la sécurité de tous.

Sur ce même dossier, notre équipe est unie pour dénoncer les manquements volontaires et graves de l’équipe précédente, mais aussi le mépris et la mauvaise foi qu’elle affiche encore en Conseil Municipal.

Notre équipe reste courageuse pour mener à bien les projets annoncés, et contrecarrer un héritage de pratiques obsolètes et de train de vie inadapté. »

En tant qu’observateur de la vie municipale, je constate une dérive inquiétante à la fois de la majorité municipale et de l’opposition qui fait le jeu des détracteurs de nos institutions et de ses élus (tous pourris…)

En effet, les propos violents échangés durant les conseils municipaux ou les réunions publiques sont indignes et ne peuvent jeter que le discrédit sur les élus; si en plus, ils s’adjugent une liberté de parole dans le journal municipal à la limite de la diffamation, je pense qu’ils  contribuent à l’image délétère de nos institutions et font le jeu de ceux qui veulent les renverser ou se les approprier.

La majorité actuelle doit maintenant agir dans l’intérêt général de nos concitoyens; elle doit prouver qu’elle est compétente pour porter la gestion de notre commune et digne de l’alternance voulue par les électeurs; cela ne sert à rien de dénoncer les manquements des prédécesseurs pour masquer ses propres turpitudes, à savoir de ne pas réaliser toutes ses promesses électorales.

Quant à l’opposition, il lui incombe de se préparer aux prochaines échéances de 2020.

Solennellement, je demande à nos élus de renouer avec un esprit démocrate et d’élever le débat pour assurer une vie municipale respectueuse et digne de la confiance accordée par  tous les électeurs.

Charles BICH a été notre maire pendant 30 ans; à ce titre, il doit bénéficier de notre respect, que l’on soit de son bord ou pas; il a pu faire des erreurs ou pris des décisions contestables comme chacun d’entre nous mais il ne mérite pas cet acharnement inqualifiable et stérile dont la connotation sous-jacente m’exaspère.

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans municipalité 2015, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Pontcharra, le MAG n°2

  1. Piscine et Coléo....ça tourne pas rond dit :

    Monsieur le Maire a annoncé une salle des fêtes dans le COLEO…réunion des habitants Vendredi dernier (dixit un de mes voisins), le lendemain fermeture de la piscine (réunion des assos) car construcion de la nouvelle, pas d’appels d’offres lancés pour un démarrage dans 8 mois, du jamais vu (c’est ma profession et pour une piscine c’est 2 ans…à condition que le projet architectural soit validé) c’est tout simplement de la foutaise ces propos !!! y a un truc qui colle pas…dites moi ou je me trompe ?

  2. Piscine et Coléo....ça tourne pas rond dit :

    je m’excuse mais je n’ai pas vu un point spécifique sur ces sujets dans votre blog…qui est pas mal fait

  3. salle des fêtes dans le COLEO: ce n’est pas un scoop car déjà annoncé lors d’une réunion publique en 2014 cf sur mon blog réunion publique du 3 décembre 2014; en soi, cette proposition ne me heurte pas à condition de maintenir la vocation culturelle du Coléo; par contre la promesse électorale majeure de l’équipe BORG ne pourra pas être tenue: l’implantation de la salle festive était de toute façon impossible à l’endroit indiqué dans le tract électoral pour diverses raisons évoquées lors de la campagne municipale

    en ce qui concerne la piscine, il est certain que ce projet est inscrit dans le programme investissements de la communauté de communes du Grésivaudan; j’avais noté une ouverture possible en 2017 mais avec le projet de déplacement du collège sur le stade actuel de l’avenue de la gare, autant restez prudents en la matière…

    se reporter à mon article sur la conseil municipal du 23 septembre dernier où je n’ai pas souhaité relaté les informations données par le maire sur le centre nautique, estimant qu’il préparait sa campagne municipale de 2020

  4. citoyencharrapontain dit :

    Merci de ce retour et de votre avis…
    l’ouverture en 2017 c’est non (à mon avis) et 2020 reste à valider, voir état d’avancement du projet architectural et dans la globalité avec ce qui a été annoncé…mais je me méfie toujours de l’effet d’annonce.
    2020 c’est loin, il se passera forcément autre chose…

  5. la piscine présente un coût d’exploitation de 100 000 euros environ; il y a peut-être des investissements à prévoir en 2016 pour en assurer la bonne exploitation
    en pleine préparation du budget 2016 qui est tendue financièrement, il est tentant pour l’équipe actuelle de faire cette économie dès 2016 en fermant la piscine actuelle pour une saison et d’annoncer l’ouverture de la piscine intercommunale dès 2017; une façon comme une autre de faire passer la pilule…
    quitte à en appeler à la responsabilité de la CC du Grésivaudan si le délai de 2017 n’est pas respecté.